Emmanuel Macron au Rwanda : « je viens reconnaître nos responsabilités »

« En me tenant, avec humilité et respect, à vos côtés, ce jour, je viens reconnaître nos responsabilités »

En déplacement à Kigali, ce jeudi, Emmanuel Macron a reconnu la responsabilité de la France dans le génocide au Rwanda, qui a fait plus de 800.000 victimes, essentiellement Tutsi, tuées entre avril et juillet 1994. Un moment très atendu.

Voici les principaux extraits de l’intervention du Président Macron :

« La France n’a pas été complice mais elle a fait trop longtemps prévaloir le silence sur l’examen de la vérité . Seuls ceux qui ont traversé la nuit peuvent peut-être pardonner, nous faire le don de nous pardonner (…) Reconnaître ce passé, c’est aussi et surtout poursuivre l’œuvre de justice. En nous engageant à ce qu’aucune personne soupçonnée de crimes de génocide ne puisse échapper au travail des juges (…) Les tueurs qui hantaient les marais, les collines, les églises n’avaient pas le visage de la France (…) Au lendemain, alors que des responsables français avaient eu la lucidité et le courage de le qualifier de génocide, la France n’a pas su en tirer les conséquences appropriées . La France a un devoir : celui de regarder l’histoire en face et de reconnaître la part de souffrance qu’elle a infligée au peuple rwandais en faisant trop longtemps prévaloir le silence sur l’examen de la vérité . En voulant faire obstacle à un conflit régional ou une guerre civile, elle restait de fait aux côtés d’un régime génocidaire. En ignorant les alertes des plus lucides observateurs, la France endossait une responsabilité accablante dans un engrenage qui a abouti au pire, alors même qu’elle cherchait précisément à l’éviter ».

Voici la réaction du président Paul Kagame lors d’une conférence de presse commune. « C’est un acte d’immense courage qui a plus de valeur que des excuses (…) Il s’agit d’un discours puissant, avec une signification particulière. Ses paroles avaient plus de valeur que des excuses. Elles étaient la vérité (…) Cette visite parle du futur, pas du passé. La France et le Rwanda vont beaucoup améliorer leurs relations au bénéfice de nos peuples, économiquement, politiquement et dans le domaine de la culture. (…) Mais la relation entre nos deux pays ne sera jamais totalement conventionnelle. Il y a une familiarité particulière qui résulte de la terrible et complexe histoire que nous partageons, pour le meilleur et pour le pire. Nous souhaitons créer une relation forte et durable, fondée sur des priorités qui comptent pour nous deux, France et Rwanda. »

A lire :

#macron, #génocide, #rwanda

Découvrez la 14 ème newsletter de La Revue pour l’Intelligence du monde : https://mailchi.mp/f408f5dd8680/newsletter-5347200

Pour vous inscrire à la newsletter : contact@larevue.info
Pour vous abonner à La Revue pour l’Intelligence du Monde : https://www.laboutiquejeuneafrique.com/…/categories/1539

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*