Elon Musk : milliardaire en dollars et en bitcoins !

1,5 milliard de dollars : c’est la somme qu’Elon Musk, patron de Tesla, vient d’investir dans Bitcoin, la devise virtuelle que bon nombre de régulateurs estiment, encore être cependant un actif financier utilisé pour des transactions illégales comme le blanchiment d’argent..

Inutile de préciser que cet investissement très remarqué du milliardaire Elon Musk, qui a au préalable a été annoncé au gendarme américain de la Bourse, la SEC, ce lundi 8 février, a permis au cours de s’envoler, permettant hier d’atteindre un nouveau pic, à plus de 46 000 dollars. – Soit une progression de plus de 50% depuis le début de l’année-.

Tesla ne se contente pas d’investir : la célèbre marque vient d’annoncer qu’elle commençait à accepter le Bitcoin également comme moyen de paiement pour l’achat de ses voitures. Il y a quelques jours, Elon Musk, avait modifié temporairement sa mini-description sur Twitter pour y inscrire simplement #bitcoin.

Apparue après la crise de 2008 pour renverser – ou du moins concurrencer – les institutions monétaires traditionnelles, la monnaie virtuelle créée par des anonymes et gérée par un réseau décentralisé est particulièrement volatile, et son prix a parfois été très fluctuant. Elle fait toujours l’objet de suspicion. Ainsi Janet Yellen, la secrétaire au Trésor de Joe Biden, lors de son grand oral de confirmation au Sénat américain avait réaffirmé que pour elle « les cryptomonnaies sont « principalement utilisées pour le financement d’activités illicites et elles représentent une « préoccupation particulière » (…) Le gouvernement américain doit examiner les moyens de limiter leur usage et de s’assurer qu’elles ne deviennent pas un moyen de blanchir l’argent sale. »

Pour Elon Musk et Tesla, le bitcoin est une monnaie moderne comme les autres… En témoigne cette marque de confiance.

Le bitcoin dont le cours dépend uniquement de l’offre et de la demande, a longtemps été réservé à une poignée de technophiles. Mais il a changé de dimension ces derniers mois. 18,6 millions de bitcoins sont en circulation. Cette cryptomonnaie gérée sur un réseau décentralisé peut être considérée « comme le nouvel or digital », estime François Longin, professeur de finance à l’ESSEC.

Atteindra-t-il les 100 000 dollars comme certains en prennent les paris ? Dans ce monde virtuel, tout est possible…

Les réactions sont partagées aujourd’hui. « C’est une annonce importante. Même si ce n’est pas le premier investissement de ce genre, c’est la première fois qu’une entreprise de cette envergure, qui pèse près de 800 milliards de dollars à Wall Street, réalise un tel mouvement », analyse le journaliste économique belge Gilles Quoistiaux, auteur de Bitcoin & cryptomonnaies, le guide pratique de l’investisseur débutant.

Sur son site, l’AMF (Autorité des marchés financiers), rappelle que le prix du bitcoin « peut varier à la hausse comme à la baisse en très peu de temps et est largement imprévisible. Vous pouvez donc notamment perdre beaucoup d’argent ». Et de souligner qu’en 2018, le cours avait notamment chuté de 80 %. : « N’étant pas une monnaie ayant un cours légal, vous ne disposez pas non plus des garanties offertes par les banques centrales. De même […], vous n’êtes pas protégé en cas de faillite de votre intermédiaire ».

En début d’année Elon Musk est devenu l’homme le plus riche du monde avec une fortune estimée à 188,5 milliards de dollars, selon l’agence Bloomberg. Il peut se permettre de prendre quelques risques…

N.P

#bitcoin, #elonmusk, #tesla

Pour vous abonner : https://www.laboutiquejeuneafrique.com/common/categories/1539

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*