Stéphane Bern : il conteste les éoliennes et il politise le débat !

On le sait très engagé dans la sauvegarde de notre patrimoine – il supervise depuis 2017 la mission « Patrimoine en péril »- et proche du couple Macron. Stéphane Bern vient de prendre position sur les éoliennes en publiant dans les colonnes du Figaro une tribune pour le moins aussi inattendue qu’agressive ! Il les conteste et il politise le débat !

L’énergie éolienne devrait produire 15 % de la production d’électricité française en 2028. Cet objectif ne sera atteint que si les 8000 éoliennes terrestres recensées en 2019 passent à près de 15.000 en 2028.

« Les citoyens soucieux de l’écologie devraient pourtant se retrouver autour d’un combat commun, contre la véritable calamité écologique que constitue l’implantation abusive et anarchique des éoliennes terrestres ou en mer.» Et Stéphane Bern d’interpeller Madame Pompili – ministre de la Transition écologique : « les éoliennes sont une négation de l’écologie ! ».

Stéphane Bern qui n’a jamais eu sa langue dans sa poche, y voit « mensonge », « ruine de la biodiversité » et « chantage aux ruraux ». Le décor est planté !

La suite de la charge est du même acabit : « Il est grand temps de dénoncer cette supercherie. L’énergie éolienne n’est en rien écologique et renouvelable. Elle pollue gravement la nature et détruit le patrimoine naturel et bâti de la France, ces sites remarquables de beauté et ces joyaux architecturaux dont nous sommes collectivement dépositaires et que les éoliennes défigurent (…) Car, en fin de compte, les éoliennes fonctionnent seulement 25% du temps et nécessitent l’aide de centrales à charbon, qui rouvrent notamment en Allemagne. Quelle belle victoire!« .

Stéphane Bern ne s’arrête pas là. Il pense aussi que les éoliennes sont un cadeau empoisonné pour les générations futures estimant qu’il sera bien difficile de les recycler : « Les pales des éoliennes sont fabriquées à partir de matériaux composites, mélanges de fibre de verre, de fibre de carbone, de résine polyester ou de résine époxy. Cette composition fait que ces pales ne sont pas recyclables, contraignant ainsi les exploitants à les enfouir lors du renouvellement ou du démantèlement d’éoliennes. C’est un cadeau empoisonné laissé aux générations futures (…) Les matériaux qui composent la turbine des éoliennes viennent de Chine. Le socle, lui, est en béton armé pour maintenir le mât et assurer sa stabilité.« 

Stéphane Bern n’a pas peur de poser le débat sur un plan politique et de faire un rapprochement avec le mouvement des gilets jaunes : « Vous n’entendez donc pas cette colère qui monte dans nos campagnes ? 500 maires réunis dans un collectif, « Vent des maires » sont déjà mobilisés. Les Français ne pourront accepter longtemps ce diktat éolien qui brasse du vent et ancre dans nos sols un véritable mensonge (…) Le développement de l’énergie éolienne est soutenu à coups de subventions européennes et de puissants lobbys industriels et financiers. Elle nourrit des promoteurs puissants qui se parent des habits de l’écologie pour faire de l’argent facilement sur le dos de nos concitoyens ruraux, souvent victimes de chantages odieux et de pressions intolérables« .

« L’énergie éolienne n’a rien de renouvelable ou de vert.« 

Les politiques ont vite réagi aux propos du présentateur de Secrets d’Histoire. Pour Xavier Bertrand « tout est dit ». Quant à Marine Le Pen, elle s’est empressée de commenter : « Je partage en tout point le constat alarmiste de Stéphane Bern sur l’escroquerie des éoliennes ».

Comme le rappelle Stéphane Bern dans sa tribune, la France a déjà investi plus de 9 milliards d’euros d’aides directes à la filière éolienne sur les vingt dernières années. « Il est temps d’ouvrir les yeux et de cesser de se mentir. L’énergie éolienne n’a rien de renouvelable ou de vert.»

Et Stéphane Bern de conclure sa tribune ainsi : « Les défenseurs du patrimoine et les amoureux de la nature se retrouveront ensemble dans ce combat contre ces éoliennes qui polluent la vie de nos concitoyens sur terre et près de nos côtes maritimes. Faute de les écouter, le vent de l’Histoire risque de tourner dangereusement.»

#eoliennes, #stépahenbern, #macron, #marinelepen, #xavierbertrand

Découvrez la 14 ème newsletter de La Revue pour l’Intelligence du monde : https://mailchi.mp/f408f5dd8680/newsletter-5347200

Pour vous inscrire à la newsletter : contact@larevue.info
Pour vous abonner à La Revue pour l’Intelligence du Monde : https://www.laboutiquejeuneafrique.com/…/categories/1539

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*