Poutine : « Champanskoïe » ! A lui le champagne, à la France le « vin pétillant ! »

« Champanskoïe » ! C’est la dernière provocation de Vladimir Poutine qui déclenche, comme on peut l’imaginer, un véritable accident diplomatique ! Les Russes ont décidé de renommer le champagne français en « vin pétillant ». Seul leur champagne pourra porter ce nom.

Le champagne est pourtant une appellation protégée dans 120 pays dans le monde… La Russie était à ce jour le 15 eme importateur mondial de cette boisson très convoitée. Les enjeux économiques, outre l’humiliation imposée, sont très importants. Ils se chiffrent à plusieurs millions d’euros.

La corporation a aussitôt saisi les autorités compétentes, en France et en Europe. Les deux co-présidents du Comité Champagne, Maxime Toubart et Jean-Marie Barillère, coprésidents du Comité champagne évoquent une affaire d’état ! « Priver les Champenois du droit d’utiliser le nom « champagne » est scandaleux; c’est notre patrimoine commun et la prunelle de nos yeux« . Tous deux ont demandé aux entreprises champenoises de cesser toute expédition vers la Russie, jusqu’à nouvel ordre.

Sur son site internet, le Comité Champagne, rappelle que le Champagne « est une Appellation d’origine contrôlée. Le terme « champagne » est jalousement défendu par la France, qui rappelle que le vin doit provenir d’un périmètre précis dans la région du même nom pour avoir droit de s’en prévaloir. La défense de l’appellation Champagne est un combat ancestral des producteurs, qui se sont associés dès 1843 « contre les utilisations trompeuses de producteurs de vins mousseux« .

Pour beaucoup de spécialistes la marque « Sovetskoïe champanskoïe », le « vin pétillant russe » lancé en 1937, sous Staline est une pale copie de leurs versions françaises. Reste qu’elle s’est imposée comme une boisson festive et populaire. Selon l’association russe des producteurs de vin pétillants, les usines du pays peuvent produire jusqu’à 220 millions de bouteilles par an, la grande majorité (216 millions) sur la base d’une méthode de production très différente de celle utilisée en France.

Grand amateur de vins, Poutine a de nombreuses relations dans ce milieu : très proche du géant du marché, Abrau-Durso, il n’a jamais caché qu’il se verrait bien travailler dans cette entreprise à l’issue de sa carrière politique.. Cela ne sera pas pour tout de suite puisqu’il s’est quasiment donné les pleins pouvoirs jusqu’en 2036.

Jean-Yves Le Drian espère que la raison l’emportera…

Le Ministre des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé se réserver le droit de poursuivre la Russie dans l’utilisation du nom champagne. « Si d’aventure il y a des violations avérées des règles de l’Organisation mondiale du commerce, et bien nous poursuivrons, comme nous avions envisagé de le faire antérieurement à l’égard de la Russie. J’espère que le dialogue permettra de régler cette difficulté ! »

Dans ce bras de fer, La Russie impose donc à La France de rebaptiser son champagne en vin pétillant en caractères cyrilliques. Le Français Moët-Hennessy n’a pas eu le choix que celui d’avoir réalisé une nouvelle certification de ses produits, qui devrait lui coûter plusieurs millions de roubles. Le groupe mondialement connu a dû changer ses étiquetages et renommer ses produits dans le respect de la nouvelle législation. Selon le quotidien économique Vedomosti 13 % des 50 millions de litres de mousseux et champagne importés chaque année en Russie viennent de France. Moët-Hennessy représente 2 % de ce marché. Mais ce marché est précieux car les Russes achètent de jolies cuvées.

Les bouchons de vrais champagne devraient alors sauter de nouveau en Russie… Mais ce n’est pas gagné !

#champagne, #poutine, #vinpétillant

Aidez La Revue à continuer à vivre :https://www.larevue.info/frederic-mitterrand-et-la-suite…/

Emission spéciale RFI-La Revue en hommage à Béchir Ben Yahmed.  Avec les participations de Lakhdar Brahimi (diplomate et homme politique algérien), François Soudan (directeur de la rédaction de Jeune Afrique), Joséphine Dedet (rédactrice en chef adjointe de Jeune Afrique) et Jean-Louis Gouraud (conseiller éditorial de La Revue). 
Découvrez la 17 ème newsletter de La Revue pour l’Intelligence du monde : https://mailchi.mp/2a72ad42aa84/newsletter-5553636

Pour vous inscrire à la newsletter : contact@larevue.info
Pour vous abonner à La Revue pour l’Intelligence du Monde : https://www.laboutiquejeuneafrique.com/…/categories/1539

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*