Météo maussade : qu’est-ce que la goutte froide ?

De la pluie. Peu de soleil. Un temps parfois froid. Des doudounes pour se réchauffer. Le mois de juillet n’a pas été terrible en France. Il ne s’annonce pas sous de meilleurs auspices pour août – Malgré du soleil annoncé pour la mi du mois.-Le mauvais temps aurait-il tendance à s’installer en France durant l’été ? Force est de constater que depuis le printemps, plusieurs dépressions, c’est-à-dire des creux d’air, glissent en provenance de l’Atlantique Nord et sont bloquées en France par une ceinture d’anticyclones en Russie, en Scandinavie et au Maghreb.

Régis Crépet, météorologue de La Chaîne Météo constate :«C’est le hasard, ces six derniers étés nous étions du côté des anticyclones avec un été chaud et des pics de chaleurs alors que les dépressions allaient en Europe centrale, en Russie ou au Maghreb. Depuis le printemps, nous avons une récurrence de basse pression».

Ce phénomène est appelé goutte froide. «Un mot utilisé de manière imagée pour caractériser cette dépression qui accompagne de l’air frais. C’est comme une goutte d’eau fraîche descendant sur la France dans un océan de chaleur». Sur le site de la chaine Méteo, cette explication est ainsi donnée : « Il s’agit d’une poche d’air froid à quelques 5.400 mètres au-dessus de nos têtes. Cette masse d’air se trouve cernée par de l’air chaud et tournoie autour d’une même région. Sa présence entraîne souvent un conflit de masse d’air entre la surface du sol et ce qu’il se passe en altitude. Cela se traduit par une instabilité importante avec des pluies et des orages sur la zone concernée. (…) Elle peut parfois stagner plusieurs jours sur une même zone géographique, provoquant des orages à répétition, des pluies continues et dans des cas plus graves des inondations ».

Les terribles inondations meurtrières qui ont récemment frappé l’Allemagne et la Belgique sont dûes à cette goutte froide.

S’agit-il d’une conséquence du réchauffement climatique ? Ce phénomène va-t-il s’installer dans le temps ? Il est encore trop tôt pour le dire. Pour avoir une moyenne climatique, il faut pouvoir analyser les faits sur une période de 30 ans. Sans attendre 2051, il devrait être possible de dire si le mois d’août ne sera plus le plus beau mois de l’été.

Pour la climatologue Céline Montheard : « C’est très difficile de dire que le réchauffement climatique est la cause d’un événement en particulier, mais on peut dire qu’il est responsable de l’augmentation, en fréquence ou en intensité des événements extrêmes ».

Chloé Nabédian, journaliste sur France 2, estime, elle, « qu’avec le réchauffement climatique il y aura, certes, des régions où il y aura beaucoup plus de sécheresse, mais il y a aussi ce potentiel de pluie extrême »

La météo de septembre s’annonce assez prometteuse, paraît-il. Mais les vacances seront terminées…

#climat, #réchauffementclimatique, #gouttefroide

Emission spéciale RFI-La Revue en hommage à Béchir Ben Yahmed.  Avec les participations de Lakhdar Brahimi (diplomate et homme politique algérien), François Soudan (directeur de la rédaction de Jeune Afrique), Joséphine Dedet (rédactrice en chef adjointe de Jeune Afrique) et Jean-Louis Gouraud (conseiller éditorial de La Revue). 
Ne ratez pas la 19 e newsletter de la Revue pour l’intelligence du monde : https://mailchi.mp/48d9b6018541/newsletter-5627444

Pour vous inscrire à la newsletter : contact@larevue.info
Pour vous abonner à La Revue pour l’Intelligence du Monde : https://www.laboutiquejeuneafrique.com/…/categories/1539
Aidez La Revue à continuer à vivre :https://www.larevue.info/frederic-mitterrand-et-la-suite…/


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*