Joe Biden : il relance la piste de l’origine accidentelle du Covid-19… en Chine !

Joe Biden relance la piste de l’origine accidentelle du Covid-19 dans un laboratoire en Chine.

La consigne est désormais très officielle : le Président des Etats-Unis a ordonné à ses agences de renseignement de «redoubler» d’efforts pour chercher à connaître l’origine du virus qui a paralysé le monde entier.

Et Joe Biden ne souhaite écarter aucune hypothèse, notamment celle d’un accident survenu dans un laboratoire chinois. Il attend un nouveau rapport sur ce sujet d’ici les trois mois à venir.Joe Biden veut savoir si le virus est d’origine animale ou s’il est issu d’un laboratoire. «Actuellement, deux agences penchent pour le premier scénario et une autre pour le second, chacun avec une confiance faible ou modérée ; la majorité ne pense pas qu’il y ait suffisamment d’informations pour évaluer l’un comme étant plus probable que l’autre. Les États-Unis continueront également, avec leurs partenaires à travers le monde, à faire pression sur la Chine afin qu’elle participe à une enquête internationale complète, transparente et fondée, et qu’elle donne accès à toutes les données et preuves nécessaires.»

La nouvelle Administration américaine avait minimisé pendant des mois la possibilité qu’un laboratoire chinois soit à l’origine de la pandémie. Ordre avait même donné d’arrêter une enquête lancée à la fin de l’Administration Trump pour prouver que le coronavirus provenait d’un laboratoire chinois.On assiste donc à un revirement : l’hypothèse d’une origine humaine du virus est de plus en plus étudiée aux Etats-Unis. L’existence de laboratoires spécialisés dans la recherche sur les coronavirus dans la ville même de Wuhan d’où est partie l’épidémie a été prouvée. Le fait aussi que la Chine ait tout fait pour empêcher toute enquête sérieuse, privant d’accès aux données la commission de l’OMS, renforce les soupçons.

Le quotidien américain Wall Street Journal en révélant dimanche dernier un rapport du renseignement américain selon lequel plusieurs chercheurs travaillant à l’Institut de virologie de Wuhan avaient été hospitalisés au début du mois de novembre 2019, soit six semaines avant le début officiel de la pandémie, avec «des symptômes correspondants soit au Covid-19, soit à la grippe saisonnière» a relancé le débat à un niveau médiatique.

La volte-face de la nouvelle Administration américaine a suscité la fureur des autorités chinoises. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a déclaré que l’annonce de Biden montrait que les États-Unis «ne se soucient pas des faits et de la vérité, et ne sont pas non plus intéressés par une recherche scientifique sérieuse des origines» de la pandémie.

L’ancien Secrétaire d’État Mike Pompeo sur la chaîne Fox News n’en démord pas : «Nous devons savoir ce qui s’est passé. Le parti communiste chinois sait ce qui s’est passé. Ils savent qui était le patient zéro. Ils savent précisément où cela a commencé.»

Donald Trump : « j’avais raison ! Merci ! »

Donald Trump, qui a signé un retour en force sur les réseaux sociaux, lui n’a pas perdu de temps pour commenter : «Aujourd’hui, tout le monde s’accorde à dire que j’avais raison lorsque j’ai très tôt désigné Wuhan comme la source du Covid-19, parfois appelé le virus chinois. Pour moi, c’était évident dès le début, mais j’ai été très critiqué, comme d’habitude. Maintenant, tout le monde dit : Il avait raison! Merci !»

Autre signe très révélateur et très remarqué, Facebook – le groupe qui touche 3,45 milliards d’utilisateurs avec Instagram, Messenger, WhatsApp- ne va plus bannir les théories selon lesquelles le Covid-19 proviendrait d’un laboratoire. « A la lumière des investigations actuelles sur les origines du Covid-19 et en consultation avec les experts de la santé, nous ne retirerons plus désormais de nos plateformes les allégations sur le fait que le Covid-19 a été créé par l’homme ou a été fabriqué (…) Nous continuons à travailler avec les experts pour suivre l’évolution de la nature de la pandémie et nous mettons régulièrement à jour nos politiques à mesure que de nouveaux faits et tendance apparaissent« .

Les premiers cas de Covid-19 ont été identifiés fin 2019 à Wuhan. Le virus a fait à ce jour 3,5 millions de victimes dans le monde.

#facebook, #biden, #trump, #covid, #chine

Découvrez la 14 ème newsletter de La Revue pour l’Intelligence du monde : https://mailchi.mp/f408f5dd8680/newsletter-5347200

Pour vous inscrire à la newsletter : contact@larevue.info
Pour vous abonner à La Revue pour l’Intelligence du Monde : https://www.laboutiquejeuneafrique.com/…/categories/1539

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*