Europe 1 : 53 millions de pertes en deux ans !

53 millions d’euros ! C’est le montant des pertes assez vertigineuses d’Europe 1 annoncées par Arnaud Lagardère dans les colonnes du Figaro. Et ce alors que la rédaction est en grève pour la première fois de son histoire pour dénoncer un rapprochement avec les équipes de Vincent Bolloré – ce denier a pourtant bien sauvé l’héritier Lagardère les mois derniers-. «Je ne comprends pas leur inquiétude. Leur agitation est curieuse et injuste. La direction d’Europe 1, Constance Benqué, présidente du pôle news, Donat Vidal Revel, directeur délégué à l’information, et Stéphane Bosc, directeur des programmes, leur parlent tous les jours. On peut être inquiet et continuer le dialogue. Je leur rappelle les fondamentaux d’Europe 1. La station a perdu 26 millions d’euros deux années de suite, et en 2021 la perte devrait être sensiblement équivalente. C’est insoutenable! Nous devons absolument aller vers le rétablissement de l’équilibre. Ensuite, dans le paysage audiovisuel français, Europe 1 est la seule radio à ne pas être adossée à un groupe audiovisuel. Il y a un véritable intérêt à nouer un partenariat très fort avec le groupe Canal+. Et je trouve cela très bien

Arnaud Lagardère oublie, cependant de préciser qu’il a démantelé la partie audiovisuelle de son groupe en vendant ses chaines et ses sociétés de production… Et qu’il a eu, par le passé l’opportunité de se positionner sur des dossiers qui lui auraient permis de conforter sa position dans ce paysage médiatique où il avait eu la chance d’hériter d’un empire construit et légué par son père.

Malgré le fiasco du bilan de Constance Benqué, il la maintient en place. Et c’est même avec elle qu’Arnaud Lagardère a mis en place la grille des programmes de la saison 2021-2022 : « Cette grille a été élaborée par Constance Benqué et moi. Nous l’assumons totalement. Elle marque des synergies voulues avec le groupe Canal+ à la fois dans l’information mais aussi dans la musique, le sport et le cinéma. Il n’y a aucune synergie imposée par Vincent Bolloré. Dire qu’Europe 1 passe sous la coupe de Vivendi, c’est un fantasme qui frôle le complotisme. Vincent Bolloré est un atout, pas une menace

#europe#, #lagardere, #bollore, #complotisme

Découvrez la 16 ème newsletter de La Revue pour l’Intelligence du monde : https://mailchi.mp/5097bcf485aa/newsletter-5533096

Pour vous inscrire à la newsletter : contact@larevue.info
Pour vous abonner à La Revue pour l’Intelligence du Monde : https://www.laboutiquejeuneafrique.com/…/categories/1539

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*