Drogue : Macron hausse le ton et propose un débat national !

La présidentielle 2022 approche et les sujets de société sensibles seront au cœur de la prochaine campagne… La drogue en fait partie !

Dans un entretien au Figaro, le président prend les devants : il hausse le ton tout en proposant un grand débat !«Ceux qui prennent de la drogue – et cela concerne toutes les catégories sociales – doivent comprendre que non seulement, ils mettent leur santé en danger, mais qu’ils alimentent aussi le plus grand des trafics. On se roule un joint dans son salon et à la fin on alimente la plus importante des sources d’insécurité…(…) Les trafics de stupéfiants explosent et forment la matrice économique de la violence dans notre pays. Les éradiquer par tous les moyens est devenu la mère des batailles, puisque la drogue innerve certains réseaux séparatistes mais aussi la délinquance du quotidien, y compris dans les petites villes épargnées jusqu’ici. Ne laisser aucun répit aux trafiquants de drogue, c’est faire reculer la délinquance partout ».


Emamnuel Macron indique que 70 000 consommateurs ont été verbalisés depuis la récente mise en application des amendes forfaitaires délictuelles. « Ça veut dire quelque chose de clair : si vous vous faites prendre comme consommateur, vous savez que vous allez devoir payer et que vous n’allez pas y échapper. Ça change le rapport de force. »

Il donne son point de vue, proche de celui de Gérard Darmanin alors que d’autres personnalités appellent à une légalisation des drogues dites douces : « dire que le haschisch est innocent est plus qu’un mensonge. Sur le plan cognitif, les effets sont désastreux. Combien de jeunes, parce qu’ils commencent à fumer au collège, sortent totalement du système scolaire et gâchent leurs chances ? Et je ne parle même pas des effets de glissements vers des drogues plus dures« .

Reste à savoir sur quoi débouchera ce grand débat national…

En septembre 2016, quelques jours après avoir quitté Bercy, Emmanuel Macron qui n’était pas encore candidat à un premier mandat de Président n’était pas contre de légaliser le cannabis en France. « Une mesure qui présenterait une forme d’efficacité pour lutter notamment contre la délinquance dans les quartiers difficiles ». 

Outre-Atlantique, plusieurs états américains et le Canada ont assoupli leur législation ces dernières années.

96,5 tonnes de résine et d’herbe de cannabis ont été saisies en 2020 par la police, la gendarmerie et les douanes. 360 tonnes de cannabis seraient importées chaque année en France. « On a  l’impression d’essayer de vider la mer à la petite cuillère… ».

L’État dépense 568 millions d’euros pour lutter contre le cannabis.

Une note du Conseil d’analyse économique (CAE) – un groupement d’économistes rattaché à Matignon- qui souhaite légaliser le cannabis a publié une enquête selon une légalisation permettrait de créer entre 27.500 et 80.000 emplois et de générer des recettes fiscales de 2 à 2,8 milliards d’euros. 

Très, et sans doute beaucoup plus préoccupante, la forte production de drogues synthétiques qui est en forte hausse en Europe, alimentant un marché qui représente au moins 30 milliards d’euros par an, a déclaré l’unité européenne de coopération judiciaire Eurojust. Ces drogues font de nombreux ravages.

Vers un débat d’ouverture ou une répression pure et dure ?

#drogue, #macron, #cannabis

Découvrez la 12 ème newsletter de La Revue pour l’Intelligence du monde :https://mailchi.mp/3e477f7c0938/newsletter-5339584…-

Pour vous inscrire à la newsletter : contact@larevue.info

– Pour vous abonner à La Revue pour l’Intelligence du Monde : https://www.laboutiquejeuneafrique.com/common/categories/1539

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*