Donald Trump : de retour en force sur les réseaux sociaux ?

Tiens revoilà Donald Trump !

Censuré brutalement des réseaux sociaux américains après l’attaque du Capitole qui est survenue, le 6 janvier dernier, quelques jours avant son départ de la Maison Blanche, Donald Trump réfléchissait à créer son propre média. C’est chose faîte. Et l’ex président, qui n’a pas renoncé à ses ambitions pour 2024, a choisi un simple blog pour signer son retour.

Ce site est baptisé “Depuis le bureau de Donald J. Trump”. Le portail est hébergé sur un site baptisé “Save America”, dédié à Donald Trump, qui ne perd pas le sens des affaires puisqu’il propose également des produits dérivés à son effigie. Un nouveau blog qui ressemble à la nouvelle plateforme du fil Twitter mais qui empêche toute interaction entre Donald Trump et les internautes.

L’ex président a privilégié un contenu court, qui a fait son succès sur Twitter. Il sera impossible de le commenter mais en revanche, ce contenu pourra être partagé sur les réseaux sociaux traditionnels qui l’ont boycotté. Une manière de passer en force ?

Les fans de l’ex président peuvent recevoir une alerte à chaque publication de Donald Trump.

La plateforme a été réalisée par Campaign Nucleus, une entreprise spécialisée dans les campagnes numériques, fondée par Brad Parscale, responsable de la campagne en ligne de Donald Trump en 2016.

Facebook indiquera aujourd’hui s’il donne de nouveau accès aux publications de Donald Trump. S’il est autorisé à revenir sur le réseau social, Facebook aura sept jours pour réactiver son compte.

YouTube a, pour sa part, déclaré qu’il réactiverait le compte de Donald Trump uniquement lorsque la menace de « violence dans le monde réel » s’atténuerait. – Il y a de la marge…-

Twitter, où il avait plus de 89 millions de followers, avait affirmé avoir fermé son compte de manière irrévocable.

S’agit-il du grand retour de Trump sur les réseaux sociaux via un blog ?

Réactualisé : Facebook bloque toujours Donald Trump !

Thomas Hughes, directeur du conseil de surveillance de Facebook a indiqué que le compte de Donald Trump était toujours bloqué : « les actions du président Trump sur les réseaux sociaux ont encouragé et légitimé la violence, et ont constitué une violation grave aux règles de Facebook (…) En entretenant un récit infondé de fraude électorale et en lançant des appels persistants à l’action, Donald Trump a créé un environnement susceptible d’engendrer un risque sérieux de violence. La décision de Facebook de suspendre le président le 7 janvier était la bonne».

 L’ancien chef de cabinet de Donald Trump, Mark Meadows, a immédiatement condamné cette décision : « C’est un triste jour pour l’Amérique, c’est un triste jour pour Facebook »

Il en appelle Facebook à réexaminer cette peine arbitraire, afin d’en appliquer une conforme à ses règles, et ce d’ici à six mois. « Toute personne préoccupée par le pouvoir de Facebook devrait s’inquiéter du fait que l’entreprise prenne des décisions en dehors de ses propres règles ».

#donaldtrump, #facebook

Découvrez la 13 ème newsletter de La Revue pour l’Intelligence du monde : https://mailchi.mp/b528e6cb5235/newsletter-5342644

Pour vous inscrire à la newsletter : contact@larevue.info
Pour vous abonner à La Revue pour l’Intelligence du Monde : https://www.laboutiquejeuneafrique.com/…/categories/1539

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*