Covid-19 : le ton monte entre Biden et Facebook… Un « ils tuent des gens » qui passe mal… – Réactualisé-

S’il y a bien un reproche qu’il est difficile d’adresser ces mois derniers à Facebook, c’est bien d’avoir fait le ménage autour de toutes les fakes news liées à la Covid-19 et aux vaccins. – Le réseau ne s’est pas contenté de censurer Donald Trump…-

Pour le président Biden, très remonté contre le réseau social, cela ne suffit pas ! Et il l’a dit clairement en accusant la plate-forme de “tuer des gens”. “Ils tuent des gens. La seule pandémie que nous avons touche des personnes qui ne sont pas vaccinées. Ils tuent des gens”.

Et Vivek Murthy, le médecin en chef des Etats-Unis d’insister : « les groupes technologiques ont laissé la désinformation polluer notre environnement”.

Jeudi, Jen Psaki, la porte-parole de l’administration Biden avait déjà déjà attaqué Facebook : “Il y a environ 12 personnes qui produisent 65% de la désinformation hostile aux vaccins sur les réseaux sociaux. Toutes restent actives sur Facebook, alors que certaines ont été bannies d’autres plate-formes”.

Facebook via son président Mark Zuckerberg a aussitôt répondu à ces attaques :“Les faits montrent que Facebook aide à sauver des vies, un point c’est tout. Nous ne nous laisserons pas distraire par des accusations qui ne reposent pas sur des faits. Plus de 2 milliards de personnes ont vu sur Facebook des informations faisant autorité sur le Covid-19 et les vaccins, c’est plus que n’importe où ailleurs sur internet. Plus de 3,3 millions d’Américains ont utilisé notre outil pour savoir où et comment se faire vacciner.

Aux Etats-Unis, comme en France et bien d’autres pays, les dirigeants maintiennent la pression contre le seul remède possible à leurs yeux : la vaccination.Facebook, il est vrai a plutôt montré l’exemple et censuré les contenus !

Et Jen Psaki d’insister : “Facebook doit être plus rapide pour supprimer les messages dangereux et violant les règles, des messages qui enfreignent leurs règles persistent souvent pendant des jours. C’est trop long”.

Pour beaucoup le message officiel est clair : une nouvelle pandémie se propage autour des non vaccinés.

+ 64% de hausse des nouveaux cas par rapport à la semaine précédente

Les chiffres prouvent que la bataille est loin d’être gagnée outre-Atlantique où les cas repartent à la hausse : 27.800 nouveaux cas quotidiens en moyenne (en hausse de 64% par rapport à la semaine précédente), 2 890 hospitalisations (+36%) et 223 morts (+38%).

De là à en faire porter le chapeau à Facebook et aux réseaux sociaux…

Réactualisé :

Face aux nombreuses réactions, le président Biden a tenu à faire publiquement cette mise au point : « Facebook ne tue pas les gens. Des usagers du réseau social diffusent de fausses informations. Cela peut faire du mal à ceux qui les écoutent. Cela tue des gens. Voilà ce que j’ai voulu dire ».

Toujours ce lundi 19 juillet, Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche a tenu, elle aussi à calmer le jeu : « Nous ne sommes pas en guerre contre Facebook, nous sommes en guerre contre le virus ».

#vaccins, #covid, #facebook, #biden, #fakenews

Aidez La Revue à continuer à vivre :https://www.larevue.info/frederic-mitterrand-et-la-suite…/
Découvrez la 18 ème newsletter de La Revue pour l’Intelligence du monde : https://mailchi.mp/a3f492e9fec0/newsletter-5557024
Pour vous inscrire à la newsletter : contact@larevue.info
Pour vous abonner à La Revue pour l’Intelligence du Monde : https://www.laboutiquejeuneafrique.com/…/categories/1539

#vaccins, #covid, #facebook, #biden, #fakenews

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*